Rejoignez nous sur INSTAGRAM

dimanche 11 avril 2010

RHINOPLASTIE ET PROFIL PSYCHOLOGIQUE (seconde partie)

LE TITIEN, L'Amour sacrée et l'amour profane (détail) (1515)




En rhinoplastie plus qu'ailleurs, en dehors des patients à profil nettement pathologique et qui sont heureusement rare, il existe de nombreux cas où l’appréciation des motivations psychologiques réelles et donc des chances de réussite sont difficiles.  

Sans entrer dans un débat psycho-pathologique, il est nécessaire de rappeler le rôle essentiel de la perception de l'image corporelle et de l’apparence physique dans la satisfaction du patient, qui est le seul vrai critère de réussite en rhinoplastie esthétique.   
L'apparence physique joue en effet un rôle non négligeable dans la vie sociale ou sentimentale, mais si toute disgrâce (nasale ou autre) constitue un handicap, celle-ci provoque des réactions variables allant de l'indifférence au conflit d'acceptation avec risque d'isolement ou d'agressivité.
L'image corporelle est une entité psychologique bâtie, non sur la réalité, mais sur la manière dont le sujet se voit et croit que les autres le voient. Ces réactions sont sans rapport avec le caractère objectif des déformations. C'est ainsi qu'un défaut nasal minime peut entrainer des troubles psychologiques importants.




Nous avons déjà évoqué le problème de l'insatisfaction en rhinoplastie dans un précédent article (indice de satisfaction en rhinoplastie, auquel le lecteur intéressé peut se reporter). Ainsi certaines rhinoplasties, pourtant techniquement correctes se soldent au contraire par une déception ou une insatisfaction du patient directement. Ces réactions paradoxales sont en rapport avec le vécu psychologique du patient, ou secondaire aux réactions indifférentes voires hostiles de l’entourage.
Dans la pratique, et cela relève du bon sens : plus le nez est laid, plus le patient sera satisfait. A l’inverse plus les déformations sont minimes voire discutable, plus le risque d’insatisfaction est grand et plus la prudence s’impose.

Ce risque augmente d’autant en cas de rhinoplastie secondaire. Mais attention, il faut heureusement souligner que la plupart des femmes (surtout) qui désirent une correction - même minime - pour raison professionnelle, sentimentale, ou simplement personnelle ont un comportement parfaitement normal. Il faut par contre se méfier des patients qui attribuent leurs problèmes personnels à des déformations nasales mineures, de ceux qui prennent des décisions opératoires précipitées, de ceux qui sont poussés par leur entourage. Il faut être particulièrement réticent chez les hommes quand la demande esthétique n’est pas suffisamment étayer par un problème traumatique (fracture) ou fonctionnel (nez bouché, ronflement,…).

 En résumé , en rhinoplastie, en cas de doute il vaut mieux temporiser…voir s’abstenir.


N'hésitez pas à regarder les photos Avant-Après  de rhinoplasties.


Ref. biblio. : G.SENECHAL in Rhinoplastie esthétique fonctionnelle et reconstructrice. Rapport Soc. Fran. D’ORL -Arnette - 1989

23 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je suis un homme de 30 ans, j'ai subi une rhinoplastie en janvier, mon profil était disgracieux(genre profild'oiseau).

    Avec donc bosse, pointe tombante et narines un peu trop de profil.

    J'en suis là à 4 mois, selon mon chirurgien, j'ai hyper vite cicatrisé et là il pense que dans 1 mois 1/2, j'aurai le résultat final.

    Le problème c'est que autant l'arrête a été corrigée, autant la pointe je la trouve plus moche qu'avant(de face cette fois-ci) En effet, les narines sont trop visibles et trop épatées, avant ce n'était pas le cas, les narines n'étaient pas visibles de face en tout cas. Là elles le sont trop... Quand au fait qu'elles soient plus épatées, je ne sais pas si c'est dû à la différence entre le haut qui a été affiné ou si les précédentes modifications ont entrainé ça mais c'est... moche... J'ai un visage fin, des lèvres fines et donc la pointe du nez est grossière par rapport au reste... ça n'est pas choquant mais ce n'est pas joli... Si on prend que le bas du visage, bouche et pointe du nez, je suis certain qu'on peut arriver avce la photo chez un chirurgien et si il ne sait pas que j'ai déjà été opéré me dira qu'effectivement les mesures indiquent un manque d'harmonie. Or, mon chirurgien quand je lui ai dit que les narines étaient trop voyantes m'a répondu "ah mais c'est normal, le nez est remonté. Sinon faut pas se faire opérer...."

    Bref il me semble que le nez est encore gonflé à la pointe et j'ai mon prochain RDV en octobre mais à l'heure actuelle, j'envisage une retouche... Manque pas grnad chose mais sur une zone si délicate, ça fait la différence... D'ailleurs quand avce une feuille de papier, je cache la zone avec les narines, c'est très bien. Dès qu'elle est visible, ça gache l'ensemble du visage... Bref de profil c'est très bien et par contre je suis pas satisfait de face car selon moi c'est moins bien qu'autrefois... Au final, je tourne en rond...

    RépondreSupprimer
  2. merci pour l'intéret que vous portez à ce blog.

    A priori vos narines vous semblent trop volumineuses par rapport aux nouvelles proportions du nez.
    Soit elles sont trop visible, alors c'est que le nez est trop relevé, et souvent il redescend au fil des mois...
    Soit le diamètre des narines est trop large, et dans ce cas, il faut faire une réduction narinaire pour harmoniser celles-ci avec le reste du nez. Ce qui est en général aisé, au prix d'une petite cicatrice le plus souvent invisible.
    Votre chirurgien vous en parlera certainement , mais de toute façon, à 3 mois il est trop tôt pour envisager une reprise. Patientez donc et tenez nous au courant.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour votre réponse. C'est vrai que j'ai bcp misé sur la réputation lors du choix de mon chirurgien, réputation technique... Mais pour autant, l'aspect psychologique est très important, je m'en aperçois maintenant... Je dirai que lorsque on est complexé par son visage, ce n'est pas de changer d'identité dont on a peur(cette identité visuelle au fond, on ne l'a jamais adoptée, elle ne nous correspond donc pas vraiment...) mais bel et bien de se retrouver avec des traits qui ne nous plaisent pas car non conformes à ce qu'on attend ou ratés.

    En tout cas, je vous félicite pour vos articles, j'en ai parcouru pas mal et le tout est réellement très intéressant.

    Concernant mon nez actuel, il est vrai qu'il y a le problème des narines voyantes mais également de la columelle... Comment dire... Elle est pointue à sa base(j'ai du mal à pouvoir le décrire, disons que la base est très étroite, comparée à la plupart des nez que je trouve harmonieux)!!!! Si on prend une photo de face et qu'on la retourne, on voit bien que la columelle forme une pointe... très pointue!!!!!! Mais je suppose que tout celà est dû au nez relevé...

    Du fait que les narines sont hautes, que la base de la columelle semble pointue, ça ne donne pas l'aspect dont on parle souvent d'aile de mouette en vol... Ou plutôt si mais de mouette en train de battre des ailes au moment où elles sont le plus relevées!!

    Ce qui est étrange pour le patient que je suis, c'est de noter aussi la vision technique qu'on acquiert quelques fois après l'opération... C'est à dire qu'autrefois je voyais un nez de manière globale, sans réellement focaliser sur celui-ci. Maintenant, j'arrive à analyser mon nez ou celui des autres d'une manière plus précise, pouvant juger telle ou telle partie...

    RépondreSupprimer
  4. Si je vous suis bien, ce qui importe ce n'est pas de reconnaitre son image après l'intervention mais d'accéder à une représentation plus conforme à son imaginaire. C est tout à fait intéressant, et cela pourrait expliquer pas mal de déception .

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour je m'appelle Mat, j'ai de gros soucis psychologique depuis mon adolescence à cause d'un traitement antiacnéique. Je prends du Déroxat depuis mes 18ans, j'en ai 24 aujourd'hui, ça fait donc 6 ans que j'en prends. J'ai pas mal d'effets secondaires mais j'ai peur de perdre la tête au fur et à mesure, je commence déjà à avoir de gros problème de mémoire. Je suis en plus de ça complexé par mon nez, car il est assez grand avec une grande projection vers l'avant. Du coup je pense me le faire refaire pour avoir plus de confiance en moi et peut être arrêter les antidépresseur. J'ai peur de l’opération si jamais c'est raté se serais catastrophique pour moi. En plus je ne sais pas trop si on peut réduire une projection sur un nez ? Comment ça ce passe quand il réduit la projection d'un nez ? La pointe de mon nez ne me déplais pas (c'est juste la longueur) mais il vas sûrement devoir la couper pour raccourcir ma projection ?
    J'ai peur qu'elle (la pointe du nez) devient grosse après, comment ça ce passe ? Voilà je me pose pas mal de questions, si quelqu'un peut m'aider n'hésitez pas.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour
    Désolé pour cette réponse tardive . Votre problème est assez courant chez les ados et les adultes jeunes . Votre nez est certainement comme vous le dites mais je ne suis pas sur que se soit réellement le soucis. Je ne crois pas que l on puisse résoudre un probleme psychologique par une intervention esthétique. De plus si le résultat ne vous convient pas , cela risque d empirer les choses. ..

    RépondreSupprimer
  7. Vous avez raison le soucis n'est pas là. C'est du à un traitement que j'ai pris adolescent contre l'acné qui ma donné ces problèmes psychologiques. Je l'ai su des années plus tard suite à des reportages à la télé. Je suis tombé du coup dans les antidépresseurs et plus moyen d'arrêter aujourd'hui. Malheureusement je ne peux plus grand chose contre ça, mais j'ai accepté cet handicap et je souhaite vivre ma vie malgré tout. J'ai beaucoup de respect pour moi même, avec tout ce que j'ai vécu, je m'en sorts bien. Je suis complexé par mon nez, j'aimerais le refaire pour me donner un peut plus de confiance en moi et ainsi diminuer les antidépresseurs.
    Prendre un antidépresseur à vie n'est pas très réjouissant étant donné tous les effets secondaires possiblement grave qui ne vont pas en s'améliorant avec le temps. Je pense que c'est un risque à prendre, si mon nez me plait, j'aurais une meilleur image de moi et je pourrais baisser les antidépresseurs. Mes problèmes psychologiques seront toujours là certes mais prendrons un peut moins de place. Ça me permettra de vivre un peu plus facilement. Évidement si mon nez est raté ça compliquera les choses, mais c'est un risque à prendre.

    RépondreSupprimer
  8. Ce n est pas une rhinoplastie qui vous fera arrêter les antidépresseurs . Mais rien ne dit que vous en aurez besoin toute votre vie. Maintenant vous pouvez m'envoyer des photos et je vous donnerez mon avis .

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, je vous ai envoyé les photos sur votre boite mail.

    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour docteur , suite a une rhinoplastie il y a 6 mois je ne sors plus , je ne me reconnaît plus dans le miroir , je trouve que cela a accentuer encore plus mes défauts . Moi qui rêvait de m'attacher les cheveux après cette opération la c'est pire qu'avant . Maintenant je me trouve moche alors qu'auparavant je me rend compte que j'étais pas si mal que ça . Cette opération ma détruite moralement . Je pense que j'aurai mieux fait d'aller voir un psy qu'un chirurgien ... Maintenant c'est trop tard mais puis je vous envoyer mes photos pour avoir un avis professionnel . Je trouve que mon nez a autant de défauts qu'avant si ce n'est plus . Mes narines sont beaucoup trop ouvertes voyantes et épates . Une impression de nez pas droit trop droit du profil gauche et trop creusé de l'autre .bref je n'aime pas du tout ce nez , mon regard n'est plus le même . Peut on rattraper ça ?! Merci de votre réponse . A quelle adresse puis je envoyer les photos ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir
      On peux toujours améliorer un nez raté . Si on ne peux pas le rendre parfait , on peux en general lui redonner des formes harmonieuses et satisfaisantes . Le mieux est de m envoyer des photos.
      A bientot

      Supprimer
  11. Bonsoir,
    hé bien je suis dans la même situation. J ai fait une rhinoplastie..il y a 3ans et depuis je suis malheureuse. Et ce n'est pas une rhino ratée. Mais je n aime pas le visage que je vois en me levant..alors je me lève de moins en moins..je passe mon temps à regarder des photos et à m'en vouloir! Avant j'étais jolie, ok avec une bosse sur le nez mais quand meme un joli nez, j'avais un visage racé que l'on regardait. Maintenant mon nez, seul, de profil est joli mais cela ne me fait plus un beau visage car de face on dirait que les narines sont plus larges, alors qu'avant pas du tout...Les pires sont les photos où je souris ! on dirait que la pointe remonte et que mon nez ressemble à un tobogan!! Ma plus grande erreur a été de pratiquer une rhino sans image de synthèse ! Car si j'avais vu ce resultat avant j'aurais gardé mon nez à moi! Je suis allée voir 2 autres chirurgiens ces derniers mois mais les 2 me disent que l'opération a reussi et que je ne dois pas prendre de risque avec une rhino secondaire...mais je n'arrive plus à profiter de la vie, j'ai l'impression de mourir chaque jour un peu plus en voyant mon image dans le miroir...je ne me retrouve pas...je pensais qu'en enlevant cette bosse je serais "encore plus jolie"....hé bien non! Je me sens banale et plus envie de vivre....je n'arrive pas à me dire de faire avec..que ça pourrait etre pire etc....
    En lisant ce blog...je me rends compte que je ne suis pas la seule à me sentir mal avec mon visage de face....pourquoi on ne nous parle pas de ce changement là? Moi je voulais pas changer de face...maintenabt j'ai meme l'impression que mon sourire n'est plus le même et mon regard non plus....j'en peux plus...même quand je suis avec des amis je ne suis pas à 100% avec eux..il y a toujours un coin de mon cerveau qui pense à ce nez, je cherche les miroirs qui me confirment que je suis moins jolie... Je ne sais plus que faire...à part dormir..pour pas me voir..enfin le voir plutôt!
    Meilleures salutations
    Merci de m'avoir lu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour
      J ai lu votre message avec attention et je comprend votre désarroi . Deux choses me viennent à l'esprit . Premièrement je dois comprendre pourquoi cette rhinoplastie qui semble réussie perturbe tellement votre visage . En second , une question se pose, avez vous vu un psychiatre ? Cela pour essayer de comprendre ce changement vous perturbe autant et comment on peux y remédier.
      Envoyez moi des photos sur mon mail pour que je me fasse une idée de votre nez actuel .
      A bientôt

      Supprimer
  12. Bonsoir Docteur. Je dois m'envoler bientot pour la Tunisie me faire opérer par le Dr S. M. dans une clinique qui porte bien son nom. J'ai 47 ans et c'est une décision mûrement réfléchie. Pendant des années, j'ai toujours reçu une foule de compliments sur mon "beau visage", pourtant, je n'ai jamais accepté mon nez que je juge "fort". Il n'est pas long, n'a pas de bosse, il est juste un peu trop "gros" ou épais. Je n'ai jamais eu de problèmes de séduction, au contraire mais ce nez m'a toujours sidérée en photo et il est rare que j'accepte de poser au vu des résultats. J'ai lu tous les messages et vos réponses bienveillantes et pertinentes. J'ai peur du choc psychologique après. Serais-je toujours cette personne d'avant? Ou comme le dit mon ex amoureux, "tu vas passer ta vie à faire des photos" et cela m'a fait sourire. Donc, je pars dans quelques heures à présent. J'ai vu mon psy mais il ignore mon projet", par contre mon docteur traitant, accessoirement excellent en médecine esthétique, me pousse de façon positive vers cette aventure humaine. J'ai lu beaucoup de forum sur mon futur chirurgien très médiatisé à une époque mais je ne l'ai pas choisi pour cela. Certains témoignages sont glaçants, surtout sur les parties plus basses du corps, plus difficile a guérir. J'ai fait ce choix car ma propre sœur a reçu un traitement chirurgical esthétique de son nez. Une opération secondaire (la 1ère en France) qui a donné un résultat époustouflant. Le nez de ma sœur est très joli mais surtout, il est en harmonie avec son visage. Il lui aura fallu attendre un an pour ce résultat car le nez doit pouvoir se reconstruire. Je sais que je vais passer par des phases de doutes mais j'ai la sensation que tous les signes sont là. Je ne fais pas de publicité pour ce chirurgien "expéditif" car leur programme a un timing que j'accepte. Mon docteur s'occupera du post-op et j'espère que le résultat me satisfera. La question psychologique peut être une pression et ne pas être en accord avec une partie de soi. Cela peu générer beaucoup de souffrances indirectes en causant des effets sur nos vies et celles de ceux qui les partagent avec nous. Dejà adolescente, ma mère adorait mon visage mais déplorait la taille importante de mon nez, elle m'expliquait, sans méchanceté, que le jour ou je serais prête, j'aurai le visage que j'aimerai. Je gage que son vœu qui est aussi le mien se réalise. Comme vous, ce chirurgien est orl et participe également à des programmes hospitaliers de reconstruction en France. Je suis blogeuse et graphiste, je vois aussi beaucoup du monde. Voilà, c'était une petite lucarne sur ma vie et cette future rhinoplastie qui devient réellement un projet que je m'apprête à réaliser enfin. J'espère que cela m'apportera cet apaisement qui me manquait tant pour obtenir plus de confiance en moi. Merci de m'avoir lue. Je vous souhaite des très belles fêtes de fin d'année en famille. N.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous souhaite une réussite totale pour 2016 et en particulier pour votre rhinoplastie . N hésitez pas à nous donner des nouvelles .

      Supprimer
  13. Bonjour ,
    Je viens de me faire opérer et je suis très inquiète , il s'agissait d'une seconde opération pour combler un petit creux dans le dorsum de la première opération. On m'a enlevé le plâtre à J+6 hier ... j'ai failli tomber dans les pommes . Ce que j'ai vu, ce n'est pas moi, j'ai un nez très très droit absolument sans charme , un bloc rigide , et j'ai l'impression que le chirurgien a trop greffé , au lieu de venir juste légèrement combler le petit creux , c'est tout ce que je voulais . Je ne comprends pas . Je suis en train de devenir folle , dès que je me regarde je fond en larmes en me demandant pourquoi je suis allée faire cela .
    Je me trouvais jolie avant et là mon visage est transformé , je ressemble à un taureau , j'ai l'impression qu'il m'a ajouté une bosse et trop élargit pour combler le creux ...
    Que puis je faire ? savez vous si je peux demander de retirer cette greffe ? et dans ce cas je retouverais mon nez d'avant ? et surtout mon apparence ? j'ai très peur . Je fais des cauchemards , dès que je me vois , je tremble et j'ai envie de vomir car je ne me reconnais pas .
    J'etais jolie avant , certe j'avais un petit défaut mais j'avais du charme, là le nez est massif et droit, il plombe mes traits , mon visage ....
    Merci d'avance de votre réponse,

    ANne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anne
      Il n est pas très déontologique de donne son avis sur une intervention aussi récente . Cela ne se fait pas vis à vis du confrère qui vous à opérer .
      Je peux juste vous dire qu il m est arrivé d enlever à 2 reprises une greffe au bout de 8 à 15 j car la patiente ne la supportait pas . Une fois du cartilage et une autre fois de l aponévrose . Cela ne présente aucune difficulté en post opératoire immédiat.
      Voila mon expérience dans ce cas précis .
      Tenez nous au courant , les lecteurs et moi seront intéressés .

      Supprimer
  14. Bonjour Docteur
    J'ai lu quelques unes de vos réponses à certaines "inquiétudes". Celles-ci m'ont paru très pertinentes, sans pour autant vouloir rassurer à tout prix.
    Je suis à un mois jour pour jour d'une rhinoplastie "simple" : une légère bosse disgracieuse (qui m'a toujours terriblement complexée) et que je souhaitais supprimer, et la pointe de mon nez qui s'affaissait très légèrement. J'ai la chance d'avoir un nez assez fin. Le résultat fut à la hauteur de mes attentes. Une parfaite réussite. Aussi bien de face que de profil. Mais alors, allez-vous me dire "où est le problème" ? J'y viens..Outre les œdèmes de part et d'autre de mon nez qui sont plus accentués le matin. Normal, il faut du temps, je me suis rendu compte que lorsque je souriais franchement, les ailes de mes narines auxquelles il n'a absolument pas touché s'écartent de manière que je trouve exagérée et remontent également, alors même que mes narines sont fines et bien fermées (la droite a toujours été plus légèrement écartée mais sans aucune disgrâce). De plus, en souriant, on ne voit que très peu mes dents du haut et ma lèvre supérieure semble un peu "figée" mais n'a pas changé de volume.
    Tout cela vous paraît-il normal ? Les œdèmes s'amenuisant au fil du temps, vont-il faire en sorte que ce défaut sera moins visible, sinon inexistant ? Je l'espère fortement même si cela ne me perturbe pas outre mesure, mais surtout m'interpelle quelque peu. Et je termine en précisant que j'ai adoré d'emblée mon nez lors du retrait du plâtre le 8 décembre. Mais après, les œdèmes et ecchymoses (dont quelques unes sont encore bien présentes) font partie du lot quotidien et je suis consciente du fait qu'il faille patienter.
    Merci infiniment Docteur de votre réponse.
    Bien cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et bravo pour votre belle écriture ,
      Je vous rassure pour la lèvre qui est très souvent un peu paralysée après l l'intervention cela revient au bout d'un mois environ mais parfois plus.
      L'aspect étalé des narines est plus problématique et s'explique souvent par le recul de la pointe qui etale les narines latéralement . Cela peut être corrigé secondairement par une réduction narinaire souvent sous anesthésie locale .

      Supprimer
  15. Bonjour Docteur
    Je vous remercie pour votre réponse rapide et vos compliments quant "à ma belle écriture". Étant une littéraire, je n'ai aucun mérite :)). J'avoue que le 2ème aspect concernant mes narines qui se se soulèvent vers le haut, m'ennuie quelque peu. Le chirurgien n'a pas fait un travail énorme sur ma pointe qui était légèrement affaissée. Mes
    narines ne nécessitaient pas une intervention, car ayant toujours été fines. S'il faut passer par une intervention secondaire, cela ne m'enchante pas outre mesure..Fut-elle minime ! Puis-je garder l'espoir que dans quelques temps, lorsque mes œdèmes auront disparu, tout redeviendra à la normale ? Ou alors, est-ce un vœu pieu ? Merci encore Docteur Bouaziz.
    Excellente année !
    Bien à vous



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que avec la fonte de l'oedeme le nez va s'harmoniser et les narines seront moins choquantes

      Supprimer
  16. Bonjour Docteur
    Je vous remercie pour votre réponse rapide ainsi que de vos compliments quant à "ma belle écriture". Étant littéraire, je n'ai aucun mérite :)))
    Quant à l'aspect (inesthétique) de mes narines qui remontent et s'écartent au sourire, il vrai que le chirurgien a très légèrement touché à la pointe puisqu'elle était également "très légèrement" affaissée. Pour ce qui est de mes narines (assez fines), il n'y a pas touché...
    quand j'observe la pointe, elle ne semble pas très "reculée"
    J'avoue que subir une rhinoplastie secondaire - fut-elle minime - ne m'enchante pas outre mesure
    Dois-je espérer qu'une fois les œdèmes totalement disparus, tout redeviendrait à la normale ? Ou alors n'est-ce qu'un vœu pieu ?
    Je vais recontacter mon chirurgien afin d'en discuter avec lui car je considère qu'il est fort dommage que ce probleme soit prépondérant et m'empêche d'apprécier mon "joli" nouveau nez à sa juste valeur.
    Merci pour tout !

    RépondreSupprimer
  17. Merci infiniment Docteur Bouaziz d'avoir pris le temps de me répondre.
    Cela me rassure, tout en sachant qu'en attendant, j'attends avec impatience cette fameuse "fonte de mes œdèmes".
    Merci encore pour tout ce que vous faites.
    Je vous souhaite une excellente année 2017 !
    Bien cordialement

    RépondreSupprimer