mercredi 11 novembre 2009

RHINOPLASTIE ET INDICE DE SATISFACTION

NEFERTITI femme du pharaon Akénaton

La notion de satisfaction en matière de rhinoplastie a quelques spécificités, probablement en rapport avec le caractère on ne peut plus central et visible du nez.

Le visage est certainement l’élément du corps qui est appréhendé en premier par le regard de l’autre. Le nez et les yeux sont observés en premier quand on découvre le visage d'un inconnu. Cette notion est tout à fait ressentie en consultation. Cent pour cent des opérés vous diront qu’ils font une rhinoplastie pour eux-même. Mais si les patients consultent majoritairement seul en préopératoire, la plupart viennent accompagnés faire enlever leur plâtre, tant ils ont besoin de l’œil de l’autre pour découvrir leur "nouveau nez".

Personnellement, je refuse les accompagnants lorsque je retire un plâtre, car je préfère que le patient se découvre lui-même en premier dans le miroir, plutôt que dans les yeux de l’autre. Tous les opérateurs ont vu des patients partir satisfait, et revenir montrer le défaut découvert par tel ou tel parent ou ami.

Dans les statistiques, il semble que 15% des patients opérés sont insatisfaits et demandent un ré-intervention (retouche) plus ou moins importante suivant les cas. Malheureusement, ces candidats à la retouche doivent attendre souvent de longs mois car il est difficile, voire contre-indiqué de ré-intervenir trop tôt. Ces demandes de corrections peuvent être justifiées, et le praticien peut parfois les proposer spontanément pour parfaire un résultat. Mais il arrive que ces demandes soient discutables, voire totalement injustifiées.

Le praticien doit savoir refuser les demandes irréalistes (ce qui est malheureusement souvent difficile). On approche là le délicat problème des rhinoplasties secondaires qui sera aborder dans un prochain article...

1 commentaire:

  1. Le regard que porte les autres sur nous n'est pas forcément le même que celui qu'on porte sur notre personne. Je suis entièrement d'accord avec vous, Le patient doit se découvrir par lui même et éviter d'être accompagner car cet accompagnement ne lui apporterait que des doutes.Cette décision de vouloir changer doit être avant tout personnelle sinon à quoi bon vouloir changer si on a des doutes.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer