dimanche 20 février 2011

RHINOPLASTIE ET PROPORTIONS FACIALES

 
Pour les plus assidus des lecteurs, que je remercie encore pour l’intérêt qu’ils portent à ce blog, la notion de proportion dans l’harmonie faciale n’a plus de secret. 


J’invite les autres lecteurs intéressés à lire préalablement ce post qui traite du fameux Nombre d’Or ou Divine proportion. Y sont évoqués plus généralement les relations entre Nature et Beauté, et en particulier les rapports d’harmonie connus depuis l’Antiquité.








Nous allons tenter, toujours en s’inspirant des Maitres de la Renaissance, de définir des critères d’harmonie Faciale et de proportion plus ou moins universels qu’ont essayé de définir les peintres tel Léonard de Vinci ou Dürer.



Dans un projet de rhinoplastie, sur une photo il peut être utile de tracer des secteurs faciaux pour évaluer les différentes proportions du visage que l’on étudie. De face et de profil on trace 4 horizontales à la manière de léonard de Vinci, ce qui défini 3 secteurs horizontaux.


Ces 3 secteurs sont nommés respectivement de haut en bas I, II, et III.
Sur un grand nombre de patients celui-ci a pu démontrer que la relation entre les secteurs relève du Nombre d’Or. Ainsi le rapport III / I+II = 62 % qui est le nombre d’Or, comme le démontre ce calcul fait sur Mona Lisa.

En esthétique faciale, on admet une fourchette de 61 à 63%. Le Dr C.A Baud, grand spécialiste suisse de la rhinoplastie, décrivit de plus dès les années soixante, des secteurs circulaires pour le profil, à partir de 4 rayons qui partent de l’oreille. On peut ainsi tenter de calculer des proportions qui tendent vers l’idéal, tant pour la femme que pour l’homme. Si on s'amuse à tracer , sur ce profil de Léonard de Vinci, les secteurs circulaires, on trouve un rapport de 0,64 qui très proche du Nombre d'Or! Avec les secteurs horizontaux c'est encore mieux (0,62). Nul doute que Léonard savait cela...

Ainsi ces proportions idéales varient peu de face entre les 2 sexes, mais de profil, si le secteur III est constant, les secteurs I et II varient.
En effet, la femme a le front plus développé (sect. I) et le nez plus court (sect. II). L’homme a le front est plus court et le nez plus long. Mais attention, si le rapport entre les secteurs lui ne varie pas d’un sexe à l’autre, il varie entres les populations et les mesures décrites serait plutôt adaptée à la race blanche.

Dans notre pratique courante de rhinoplastie, les secteurs sont utiles pour analyser les rapports du nez avec le reste de la face. Pour avoir un nez bien proportionné, il faut savoir de combien raccourcir, relever… Les secteurs circulaires prennent toute leur valeur quand une profiloplastie (rhinoplastie associée à une génioplastie) est envisagée, ils permettent de ne pas se fier uniquement à l’impression esthétique et aident à d’étayer cette impression par des mesures simples et fiables qui sont assujettis au Nombre d’Or, gage de beauté universelle.

Dans le prochain post, nous verrons que le Nombre d’Or n’est pas uniquement l’apanage de la beauté des Maitres de la peinture, mais que ces mesures correspondent parfaitement aux canons de la beauté actuelle .


REF.: C.A.Baud :chrirurgie artistique nasale consevatrice 1998
Leonard de Vinci: La joconde, et dessin profil
Albrecht Dürer: Etudes

5 commentaires:

  1. Eh ben ça alors, tout est question de calcul alors, tout est mesuré au millièmes prés. Merci infiniment docteur, ce que vous nous révélez là est très très intéressant. C'est dommage que mon rapporteur ne me donne pas les angles exactes inscrits sur la photo sinon pour le rapport des secteurs III/(II+I) fonctionne très bien et je m'amuse même à calculer ce rapport avec le visage de la première femme que vous avez mis sur l'article précédent. Merci infiniment docteur de nous avoir fait part de l'une de vos grandes connaissances. Je doute qu'il y est d'autres chirurgiens en rhinoplastie qui sachent faire un blog aussi intéressant et instructif comme le votre. Vraiment bravo et merci infiniment docteur.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vraiment très impressionnant de savoir que cette technique de mesure de la beauté que vous appelez Divine proportion est une technique qui était déjà connue par les deux monstres de la peinture du début du XVI ème siècle comme Dürer et Leonard De Vinci. Maintenant que je connais à peut prés comment calculer la Divine proportion à l'aide des secteurs circulaires, je suis très curieuse de savoir comment la calculer à l'aide des secteurs horizontaux. Donc si je comprends bien, une patiente qui voudrait se faire opérer le nez doit donner à son chirurgien une photo très précise de son visage de tel sorte que la photo de profil laisse voir l'oreille, le centre même du cercle qui va lui permettre de tracer les angles qui définiront les 3 secteurs circulaires, le front et le menton qui constitueront les deux extrémités de l'ensemble des secteurs.
    C'est très ingénieux comme technique, merci encore Docteur pour cet article très intéressant et merci au grand Dr Baud.

    RépondreSupprimer
  3. Merci à vous pour ces encouragements qui poussent à continuer

    RépondreSupprimer
  4. Super intéressant ! Merci

    RépondreSupprimer